[Littérature] Le Bureau des jardins et des étangs

Miyuki était rassurée par les relents un peu âcres qui émanaient du rassemblement des dévôts, ils lui rappelaient l’odeur de Katsuro quand il remontait de la rivière, se secouant pour chasser la sueur qui coulait sur son visage et qui assombrissait son kosode à hauteur des aisselles. Heureuse de cette occasion de se remémorer son mari, elle se laissait bercer par le bruit de fond de la foule, un piétinement ponctué d’onomatopées, d’interjections où dominait la rondeur appuyée des ō, où les k claquaient comme des becs de cigogne.

Pour Didier Decoin, qu’y a t-il de plus beau qu’un homme qui se relève ? Une femme qui marche. La frêle Miyuki, chaussée de ses sandales de pailles, doit ainsi parcourir des centaines de kilomètres à travers les forêts escarpés séparant Shimae de la capitale Heiankyō, portant à bout de palanche les huit dernières carpes pêchées par son défunt époux destinées à orner les bassins de l’Empereur, ainsi que l’honneur de son village. Sur son chemin, elle croisera des pèlerins trop altruistes pour être honnêtes et des aubergistes mal-embouchés, des « empileuses de riz » et des aristocrates méprisants. Avec elle, Didier Decoin remonte le courant de l’Histoire du Japon et amarre sa chaloupe à l’époque Heian, dont les eaux, promises au soulèvement des shoguns, sont habités par la figure menaçante du kappa, créature aquatique perforant l’anus de ses victimes pour se nourrir de leurs entrailles. Au fil de l’eau, se libère le parfum aphrodisiaque des souvenirs, mêlé aux effluves d’une chair suant d’ahan, aux émanations de petrichor libéré par l’averse, et au souffle spectral du défunt pêcheur. Avec Le Bureau des jardins et des étangs, Decoin bâtit un envoutant empire des sens duquel on ressort charmé.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s