[Web] Tongo

Tongo est un « enfant de la télé » avant d’être une nouvelle créature de la toile. Né dans les couches inférieures de la société péruvienne, ce fils de primeur nourri à la musique mexicaine s’impose sur la scène nationale dans les années 1990 notamment avec La Pituca, chanson contant les atermoiements sentimentaux d’une jeune fille de la haute société ayant succombé au charme d’un métisse. Adopté par le petit écran et les partis politiques, Tongo devient une icône populaire. En 2001, il donne un concert pour récolter des fonds destinés aux victimes de l’incendie de Mas Redonda. Mais accusé de tirer profit de la douleur des défunts, il se retire des médias.

En 2008, Abelardo Alanya revient en force. Intronisé ambassadeur d’une marque de téléphonie péruvienne, il sort une version en langue anglaise de La Pituca, dont les aberrations dans la traduction des paroles font la popularité du titre. Tongo s’en fait alors une spécialité, réinterprétant en tonglish (de l’anglais sauce Tongo) des titres anglophones. The Beatles, Eagles, Eminem et Jay-Z sont ainsi revisités par ce cuisinier péruvien, composant des relectures assaisonnées de rock latino et servies par des clips où la générosité graphique confine souvent au mauvais goût assumé. Le chanteur/musicien ne recule en effet devant aucune surenchère pour incarner ce nouveau langage, portant ainsi à incandescence l’art du détournement.

Numb-Encore, la version originale :

Numb-Encore, revu et corrigé par Tongo :

Publicités

3 thoughts on “[Web] Tongo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s